Titon's Rugby Club

Accueil | A la mémoire de notre ami Claude T. | Galerie photos | Contacter les Titon's

samedi 9 juin 2012

Nos amis Pompiers au tournoi de la Gendarmerie

Le reportage photo de Mayliss sur le "tournoi de la Gendarmerie" du 9 Juin à Sabathé.

vendredi 1 juin 2012

Troisième série de photos après le match contre Jacou - 01/05/2012

La troisième série de Photos de Mayliss (482 photos !!! record battu)

jeudi 24 mai 2012

Le Titon's Rugby Club est fier de vous présenter Gaël

Claude nous a quitté le 19 octobre 2003, en sa mémoire, le 8 Janvier 2004 le club a été rebaptisé "Titon's Rugby Club". La roue tourne, et tout le club ainsi que son épouse Marie-Luce sommes fiers de vous présenter Gaël, le fils de Julie sa fille, né le 30 Avril 2012.

Gael

On pourrait s'attarder sur ses yeux sombres et les poings serrés où transparaissent l'énergie positive du grand père...celle qui nous faisait déplacer des montagnes adverses lors de nos rencontres homériques ...

Je ne sais s'il aurait accepté le bonnet blanc avec autant d'abnégation, et, si le sang de notre Claude bouillonne un tant soit peu dans ses veines, je souhaite toute la patience à la mère et grand mère pour cadrer tous ses débordements .

Grosses bises à Gaël de la part de tous les Titon's

jeudi 26 avril 2012

Une nouvelle série de photos après le match contre les Partenaires - 26/04/2012

Les Photos de Mayliss (317 photos !!!)

mercredi 18 avril 2012

Match contre les Partenaires du MHR - Jeudi 26 Avril 2012

Ne ratez surtout pas le retour de Christophe et venez tous jouer ou encourager l'équipe pour son match contre les partenaires du MHR jeudi 26 Avril !...
Terrain synthétique dans le complexe "Yves Du Manoir"
Pensez bien à prendre des moulés ou baskets (pas de visés)
Rendez-vous 19H, Début du match à 20H

Match à l'OVALIE(plan d'acces) (http://www.montpellier-agglo.com/adminsite/photo.jsp?ID_MEDIA=1182526307531 ) terrain annexe synthétique

La troisième mi-temps se déroulera comme d'habitude au Palm Café

vendredi 9 mars 2012

Retrouvez les photos du match contre Frontignan, ainis que le résumé de nos amis Os de Vie - 9/03/2012

Les Photos de Mayliss (343 photos !!!)

Le résumé de nos amis des Os de vie
(http://www.osdevie.com/2012/03/12/le-feu-chez-les-pompiers/#more-1919/ )

vendredi 3 février 2012

Les températures polaires ont eu raisons du Match Contre Les Kinés - 03/02/2012

Match contre les Kinés annulé en raison des conditions climatiques

jeudi 19 janvier 2012

Match Contre Corto - 19/01/2012

Bravo pour ce match contre Agro, 21 Joueurs sur la feuille de Match, des supporteurs autour du terrains et encore 20 pour la troisième mi-temps, il y avait longtemps qu'on n'avait pas vu ça!... Bon le score n'est pas en notre faveur, mais l'engagement (devant ça s'est rentré dedans pendant 60 minutes, mais toujours dans l'esprit) et la volonté (de jouer derrière dès qu'un ballon sortait) y étaient largement.

Le résumé de nos amis du Corto
(http://cortorugbyclub.sportblog.fr/988523/Ou-l-on-decouvre-la-nouvelle-tenue-et-le-retour-de-la-victoire/ )

vendredi 4 novembre 2011

Match Contre Jacou Annulé - 04/11/2011

Mauvaise nouvelle, le match est malheureusement reporté suite aux gros orages d'hier et du fait des conditions météo à venir (sous vigilance jusqu'à vendredi inclus)

vendredi 14 octobre 2011

Compte Rendu du Match contre Aniane - 14/10/2011

14 Octobre 2011. La date est à noter, par l’ouverture d’un nouveau chapitre dans notre déjà très glorieuse histoire. Premier match de la nouvelle entente Titon’s Rugby Club – Pompiers. Evidemment, ça fait peur, et la fameuse Ovalie Gauloise d’Aniane sont venu nombreux et motivé.

C’est loin, très loin, pour aller jouer un match de rugby. Presque l’autre bout du monde. (On voit que les rugbymen français ne voyagent pas toujours bien…) De quoi décourager certains, peut-être, mais non pas les plus valeureux. Face à nous il y avait une équipe nombreuse, rapide, bien organisée… qui leur a donné très logiquement une bonne victoire.

Coté Pompiers – Titon’s, ce qu’il y a retenir de la soirée, c’est surtout un superbe esprit, avec du courage, de l’encouragement, et de la solidarité partout – tout ce qu’il faut pour nous rassurer que c’est une équipe avec un bel avenir. Donc, ceux qui n’ont pas pu venir aux terres lointains d’Aniane, on vous attend à Jacou le 4 novembre. Vous allez vous régaler.

PS : Cote infirmerie, rien à signaler, à part un malentendu peu convenable entre les couilles de Jeff et la bombe a froid de la trop dévouée soigneuse… On attend les photos.

mercredi 28 septembre 2011

Quand Michel du TFNZ s'exprime, c'est du lourd !!!...

TFNZ

TFNZ

mardi 20 septembre 2011

Calendrier 2011-2012

Beaucoup de nouvelles rencontres au programme de ce calendrier pour la saison 2011-2012. N'oubliez pas, on joue tous les matchs avec les Pompiers

Que des belles rencontres en perspectives

Calendrier_TRC_2011-2012.jpg

mardi 15 mars 2011

Match Contre Jacou Annulé - 17/03/2011

Mauvaise nouvelle, nos inquiétudes se confirment:

"La mairie de St Jean de Vedas a déclaré le terrain impraticable et a cadenassé les accès (en plus la Mosson est sortie de son lit et inonde les annexes)
Donc tous les entrainements et matchs sont annulés pour la semaine.
…un nouveau contre temps

Michel Allari
President du Titon's - St Jean de Vedas Rugby Club"

On essaye de reporter le match, sinon prochain match à Frontignan le 15 Avril.

lundi 21 février 2011

Match Contre Les Partenaires - 17/02/2011

9 joueurs contre 30 !... Inutile de dire qu'il n'y a pas eu de match et que la raclée prise n'est qu'un juste retour de l'investissement de l'équipe.

Incident de parcous concernant ce manque de mobilisation, espérons le. RDV pour le prochain match contre Jacou.

lundi 14 février 2011

Et la famille continue à s'agrandir !

Bravo Jeff, qui l'eu cru ? tu t'assagis ?

Félicitations à la maman et bienvenue à Gabriel !

Mini_Jeff1.jpgMini_Jeff2.jpgMini_Jeff_3.jpg

lundi 24 janvier 2011

Compte-Rendu du Match Contre Le Pic St Loup - 21/01/2011

Ce fût là bas, tout au Nord où la nuit dure six mois, que nous allâmes trainer nos crampons par cette rude soirée de janvier. Point de corons ou de beffrois mais un froid qui faisait pendre des stalactites aux poils des mollets. Des pingouins (ou bien étaient-ce des manchots ?) s’ébattaient dans le Lez et le froid était ci mordant que l’on ne pouvait distinguer chez ces majestueux oiseaux les femelles des males tant les testicules de ces derniers étaient rétractées pour échapper au frimas de la saison.
Informés par un documentaire animalier à propos des manchots empereurs de l’attitude de survie à adopter sous ces latitudes, nous fîmes blocs au milieu du parking du stade, formant un bloc ou par rotation circulaire chacun offrait tour à tour son dos au blizzard local. Au final ce fût une expérience d’échauffement, où nos trois quarts se mirent en condition pour leurs passes de manchots qui régalent le spectateur le moins goguenard et nos avants renforcèrent une solidarité qui s’arrête net quand il ne reste plus que le contenu d’un verre dans le fût de bière.
Après quelque dizaines de minutes qui semblèrent durer un hiver, les portes d’un vestiaire douillet s’entrouvrirent à nos harpions engourdis qui ne se comptaient que 150, le groin du goret s’étant sûrement perdu à la recherche de quelque gland (dramatique exemple de cannibalisme. ndlr).

L’effectif restreint fit que les ailiers d’hier étaient les piliers d’aujourd’hui (le premier qui dit que c’est parce qu’ils ont grossis prend ma main sur la gueule… quoique pour le pilier droit…la question puisse être légitimement posée). Le résultat fût que comparativement, notre pack semblait avoir été exclusivement nourris de poisson cru alors de que celui des Tamaloups semblait visiblement plus porté vers le cassoulet et la potée auvergnate (ou la graisse de phoques chassées dans les trous de glace de la source du Lez… ?). Fort heureusement, le pack ayant incorporés aussi des trois-quarts centre, le déficit de poids du pack fût largement compensé par une plus faible probabilité d’en avants dans la ligne de trois-quarts, d’autant plus que le goret était toujours absent au coup de sifflet.

Les tactiques de chacun furent claires dès l’entame du match. Pour les Tamaloups se fut ballons portés à gogo avec tortues alors que côté Titons le jeu vers les extérieurs fût l’axe d’avancée. Il faut bien reconnaître que désavantagés par nos gabarits de porte-manteaux et organisés comme Orly sous la neige, notre pack recula maintes fois même s’il ne céda qu’une seule fois pour un essaie en force des Tamaloups. Un autre désavantage fût le terrain car nous ne comprimes jamais que bien que pelousé il pouvait aussi servir de piscine à plongeon ce que les locaux n’ignoraient point et exploitèrent maintes fois au moindre regroupement.
Inversement, nos trois-quarts virevoltants avaient pris le dessus sur leurs homologues et sur leur attaques firent fondre la neige des prairies du grand large autant qu’en défense ils provoquèrent les en avants de adversaires (ce dernier point tient peut être aussi de leur haleine chargée).
Tout ces en avants permirent à notre talonneur du jour de parfaire, avec une morgue et une fierté assumée, toutes les formes de talonnages répertoriés dans « La bible du mangeur de couenne et autres cartilages auriculaires »: talonnage avec effet retro, talonnage pour trajectoire en zigzag, talonnage dans son propre pied d’appuis (d’où la nécessité de protèges tibias à ce poste), talonnage avec effet ralenti… tout y est passé et c’est une perte pour l’humanité entière que toute cette science ne fût pas filmée pour les générations futures.
Toujours au registre des en avants, notre grand toupien devant l’éternel eu son moment de (petite) gloire. En effet, après avoir passé en revue la défense adverse et alors qu’il ne lui restait plus qu’à gérer un dernier 2 contre 1 ou même Alan aurait fait une passe, il laissa échapper le ballon vers les étendues vides et dépeuplées qui lui faisaient face.
Les conjectures sont nombreuses pour décrypter ce geste incongru et même si les plus hautes autorités vétérinaires se penchent encore sur ce cas, trois hypothèses se disputent pour en expliquer la genèse :
- Selon l’intéressé (et là je traduis directement du bas vendéo-créssois ce qui peut porter à interprétation tant ces peuplades on plus l’habitude de s’exprimer par flatulences que vocalement) « Heu…non….en fait je suis arrivé sur lui… (une gorgée de bière pour réveiller le troisième neurone à gauche au fond du couloir) j’ai essayé de changer le ballon de bras pour aller le percuter et là le ballon a glissé. » Malgré le peu de crédit accordé à cet individu qui nous rackette régulièrement, il faut bien reconnaître que ce témoignage cadre tout à fait avec un lourd passif de coffre à ballons ; il est tout à fait vraisemblable qu’après une remarquable action où la dernière chose à faire était de percuter le dernier défenseur, c’est ce qu’il décida de faire.
- Le MidOl semble accréditer la thèse de l’accident psycho-technico-tactique : alors que contre toute logique, notre valeureux numéro quatre s’apprêtait à mettre un tampon au dernier défenseur, son neurone atrophié de la passe, réveillé par celui non moins malingre du sens tactique, fût pris d’un tremblement si inattendu que les doigts gourds lâchèrent le cuir.
- La dernière hypothèse mais pas la moins plausible est que habitué, pendant les entraînements, à faire la toupie toute les deux minutes, le cerveau, où du moins le système nerveux central (dont l’existence est plus avérée) de Vonvon fut désorienté par une course droite de plus de 10 mètres.
Nous mettrons un voile pudique sur cette sombre action car son auteur, par un acte de contrition qui ne lui est pas habituelle, s’éclata le pif pour faire pénitence.

Les boulets étant chez nous harmonieusement répartis entre avants et arrières, je me vois obligé, bien qu’à contre cœur, d’évoquer le cas du Goret, qui, arrivé tout frais de ses contrées quasi-gardoises trouva une nouvelle manière de faire des en avants. Placé sur l’aile de nos attaques, il lui était impossible de faire la passe en avant vu qu’il était le dernier de la ligne ; aussi s’ingénia-t-il à attaquer le plus à plat possible pour forcer son centre à faire l’en avant. On n’arrête pas le progrès technique !

Le dernier cas pathologique à évoquer me coûte d’autant plus que le respect le plus élémentaire des bonnes mœurs et la haute tenue intellectuelle de ce blog devraient porter votre serviteur à une retenue de bon aloi concernant un gibier de potence à barbichette qui ternie régulièrement le nom de notre équipe. Cependant un scandale tant répété doit être dénoncé et l’amitié ne doit pas retenir le bras de la vérité. Matchs après matchs, saisons après saisons, le crime se perpétue en toute impunité et les victimes s’amoncellent pas centaines, frappées au cœur de ce qu’elles considèrent comme la base de notre beau sport. Camarades, je vous supplie ; au nom du rugby et au nom des centaines d’ailiers et arrières spoliés des ballons d’essais tout faits, il faut lier les bras du rouquin à barbichette pour qu’il arrête de faire ces espèces de passes flottantes à vrilles sur axe variable et trajectoires aléatoires… qui maintenant sont, de plus, en avant !!. Nul besoins de trucider cet individu louche car ne s’étant reproduit qu’au féminin, on peut légitimement espérer que son geste s’éteindra avec son auteur dépravé. Je tiens aussi à profiter que la parole me soit laissé pour informer sa famille, et en particulier son épouse, que je ne peux être qu’étranger à tout trouble de l’ordre public ou toute atteinte à la morale qu’il aurait pu commettre lors de la quatrième mi-temps.

Malgré les boulets précédemment évoqués, je suis sûr que la majorité de l’équipe sera derrière l’auteur de ces lignes pour reconnaitre que les 11 autres joueurs de l’équipe furent exceptionnellement bons ; sinon, comment expliquer notre victoire face à une équipe du Pic valeureuse et incisive alors que Ronan, sans doute envouté (vu qu’il était encore à jeun), faisait même annuler un essai en notre faveur en faisant remarque à l’arbitre tamaloupien un passage en touche de notre nouvel ailier.
L’après matchs commença par un sympathique apéro au pied des vestiaires ; après quoi nous rejoignîmes au bourg de St Gely une sympathique pizzeria où nous pûmes nous requinquer par des portions gargantuesques de lasagnes. Le dessert, du tiramisu, fût l’occasion pour notre trésorier de rappeler les sous-entendus scatologiques dont il truffa un précédent compte-rendu de match (Lunel, ndlr).
Le repas vira très vite à l’étalage d’anecdotes passées lors de précédents déplacements. Autant le bon goût que l’envie de ne point choquer les lecteurs les plus avertis m’interdisent ici de m’appesantir sur ces exploits et c’est la conscience claire qu’il faut terminer ce compte rendu en remerciant les Tamaloups pour leur accueil qui fût d’autant plus chaleureux que l’air était froid.

Message perso du trésorier : Daniel, on ne t’as pas vu mais tu ne perds rien pour attendre : compte tes doigts tant que tu en as encore dix.


Le Lomu Blanc

mardi 11 janvier 2011

Photos du Match Contre les Ex de Montpellier le 8 Janvier 2011

Beau cadeau des Ex de Montpellier qui nous ont offert de jouer contre eux à Du Manoir le matin du match MHR-USAP - Voila les Photos:


samedi 1 janvier 2011

Bonne Année 2011

A tous les Titon's, à tous nos Potes Vétérans des Clubs Partenaires du TRC et à tous les Passionnés de Rugby, nous Souhaitons nos Meilleurs Vœux pour cette Nouvelle Année 2011

TRC2011.jpg

vendredi 31 décembre 2010

Interview d'apès match

Quand un Catalan se risque dans un interview en Anglais, ça donne ça:


mardi 21 décembre 2010

Photos et Compte-Rendu du Match Contre Lunel - 17/12/2010

Les Photos du Match


Et le Mega Compte-Rendu d'Yvon:

C’était un régal dommage que les absents n’étaient pas là…. On dira qu’ils avaient tort.... Match gagné 5-3 et une superbe 3ième mi-temps. D’une main de maître arbitré par Lunel en 1ère et 3ième mi-temps et la 2ième mi-temps par notre JJ Daniels. Gros manque devant, mais l'équipe était tellement solidaire qu'elle a su gérer cette absence momentanée :

  • 1ier Essai            : Yannick sur un débordement
  • 2ième essai         : RoboCop, tel un petit cochon rose qui ne veut pas aller à l’abattoir a échappé à toute la défense Lunelloise.
  • 3ième essai         : YMA, avec ses nouvelles pompes surfait sur un petit nuage grâce à Yannick d’une passe sautée, a débordé toute la défense et offre un essai entre les perches.
  • 4ième essai         : Thierry, tout en souplesse.
  • 5ième essai         : Personne ne sait pas, celui qui s’en souvient est prié de nous faire signe.


Une équipe assez hétéroclite ce soir en plus du froid qui nous a saisi du début à la fin.

Des absents aussi, Daniel mais où es-tu ? Cancun, tu mattes les seins à l’air. Es-tu sous ton sombrero en Amérique du Sud, pendant qu’on se les caillait ici ?

St Mathieu, malgré ton autorisation de sortie pour ce soir là, absent aussi ! Dans les rubriques nécrologiques le lendemain, « Le petit chat est mort », « Je répète le petit chat est mort » Claude contraint d’organiser son enterrement. Et puis des nouveaux qui n’avaient jamais joué. Claude B. un néophyte de 45 ans avec ses 70 kilos tout mouillé, le poste de talonneur était le seul disponible ce soir là, pas mieux pour lui, nous l’avons mis au chaud et Thierry B. blessé la semaine précédente était présent sur la touche.

Eléphant man dans la pagaille a failli perdre la vue, une fourchette ou un coup de boule à défigurer notre ¾ centre. Oeil de Yann Faute de combattant dans le jeu aérien, j’ai été obligé de m’y coller, heureusement j’aime les airs car pressé d’aller au combat Michel en oubliait de me faire redescendre, en a résulté quelques chutes rocambolesques, même les peoples de la touche étaient tordus de rire.

Plusieurs revenants Yan, Christophe, Hervé. Les incontournables YMA, JJ Daniels, les tôliers Michel, Thierry, Bruno, même l’épouse du président assistait au match et à la 3ième mi-temps. Sans oublier les enfants de Hervé venus voir leur papa dans ce froid glacial. Bizutage des nouveaux, Laurent obligé de se farcir le lavage des maillots. Attention au suivant sur la liste. Ca pourrait être toi Daniel. Mais ou es-tu Daniel…..

Le bouffon de service, bandé de la tête au pied, suite à un pseudo claquage à l’échauffement ressemblait à une momie. Après la bitte à la mousse, soirée urophile, je ne sais pas si c’est parce qu’il va devenir Papa, mais ce soir là il baignait dans sa pisse de bon cru, la prochaine fois ça sera peut-être le tiramisu maison.

Mais ou es-tu Daniel…..
C

YMA

- page 1 de 9